La population de la Polynésie

Avec sa particularité géographique, le développement de relations internes n’est pas facilité entre les îles de l’archipel polynésien. Cela engendre une situation démographique quelque peu déséquilibrée avec une proportion d’habitants variant énormément d’un groupement d’îles à un autre.

La démographie de la Polynésie

Découvrez nos suggestions d’itinéraires en Polynésie :


Nombre d’habitants en Polynésie

La Polynésie compte environ 270.000 habitants. Un chiffre qui a connu une croissance de 100% en à peine 40 ans. Ils étaient un peu moins de 120.000 en 1971 et près de 220.000 en 1996.

Population par archipel

Ce sont sur les îles du Vent que se trouvent le plus grand nombre de polynésiens, avec 200.000 habitants (environ 75%). Le quart restant se divise entre les quatre autres groupements d’îles qui sont les îles sous le vent (12,9%, 34.000 habitants), les îles Tuamotu et Gambier (6,2%, 16.600 habitants), les îles Marquises (3,4%, 9.200 habitants) et enfin les îles Australes (2,6%, 6.800 habitants).

Espérance de vie

Actuellement, l’espérance de vie est plus grande pour les femmes, soit 78,3 ans (elles représentent 48,7% de la population). Pour les hommes, l’espérance de vie actuelle est de 73,2 ans.

Autres chiffres démographiques

Le taux d’alphabétisation atteint 98% en Polynésie. Concernant la densité, on y compte 66 habitants au km2, avec une très grande disparité entre les groupements d’îles. Quatre groupes ethniques principaux sont présents sur l’archipel polynésien : 65% sont des maohis, 16% sont des demis (culture mixte euro-polynésienne), 5% sont chinois et 12% constituent la communauté popâa.

Les polynésiens et le tourisme

Principales statistiques

En Polynésie, le tourisme représente 13% du PIB. Il est concentré principalement sur 3 îles qui sont Moorea, Bora-Bora et Tahiti. Chaque année, l’archipel accueille environ 220.000 touristes.

Les activités touristiques en Polynésie

Outre la découverte de l’environnement naturel et des belles plages, les activités touristiques sont très diversifiées, comprenant les activités nautiques, la plongée sous-marine, et les randonnées. Pour un quart des visiteurs, la Polynésie est leur destination de lune de miel.

Les provenances des touristes

Ce sont tout d’abord les américains et canadiens qui visitent la Polynésie, suivis par la France, puis les autres pays européens comme l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni. Viennent ensuite les japonais, suivis par les pays du Pacifique (Australie, Nouvelle-Zélande), ainsi que l’Amérique du Sud (Brésil, Argentine).

Les religions pratiquées en Polynésie

Les religions chrétiennes

La pratique du protestantisme et du catholicisme est très importante, et représente respectivement 45% et 34 % de la population. Le protestantisme en polynésie se démarque par rapport au protestantisme universel, car il suit les principes théologiques de Duro Raapoto, qui met l’identité ma’ohi au centre, avec un retour aux traditions.

Les croyances populaires

Des rites ancestraux reviennent au cœur de la culture ma’ohi, avec de nombreuses croyances qui se traduisent par des cérémonies comme les marae, le haka, les tatouages, les danses traditionnelles et les statues ancestrales tiki. Ils sont liés à la croyance en la terre mère, avec des adaptations plus actuelles.

La diaspora polynésienne

Une histoire basée sur des migrations

Par essence, la Polynésie est une terre d’accueil au fil des siècles qui a recueilli de nombreuses populations issues de terres continentales. Aujourd’hui, les descendants actuels polynésiens sont principalement issus de peuples ayant migré du sud de la Chine, et parlant des langues austronésiennes.

Les exclaves polynésiennes

Plusieurs exclaves polynésiennes existent, dont en majorité en Nouvelle-Calédonie, au Vanuatu, aux Etats fédérés de Micronésie et aux Îles Salomon.

Forte de ses origines surprenantes, la Polynésie offre une démographie unique, portée par des croyances diverses et des pratiques culturelles transmises depuis de nombreuses générations. Elle fascine les visiteurs pour son authenticité, mais aussi les historiens, qui y trouvent des traces d’anciennes civilisations et faits historiques.

Où se trouve la Polynésie française et pourquoi est-elle française ?

Petit paradis terrestre, la Polynésie attire de nombreux visiteurs désirant trouver des paysages fabuleux. Mais même si cet Éden appartient à la France, il est très éloigné de la métropole. En effet, cet archipel (il y a plusieurs dizaines d’îles et atolls) est situé dans l’océan Pacifique, entre Nouvelle-Zélande et continent américain (à peu près à égale distance).

Où se situe Tahiti ?

La Polynésie est un vaste territoire qui s’étend sur des centaines de kilomètres. Il occupe environ 5 millions de km². L’île la plus importante est Tahiti. Elle se situe à environ 600 km du tropique de Capricorne, à plus de 4000 km d’Hawaï et près de 6000 km de l’Australie.

Installée au sud de l’archipel et offre un vaste panorama de paysages volcaniques, l’île s’étend sur un peu plus de 1000 km². Elle a une largeur de 30 km et une longueur de 60 km. Il est donc facile d’en faire le tour. Elle est composée d’une île principale et d’une presqu’île (Taiarapu). Les deux zones sont séparées par l’isthme de Taravao.

L’archipel est aujourd’hui français, mais ce ne fut pas toujours le cas. Les îles sont occupées depuis très longtemps (dès 4000 av JC, des explorateurs venus de l’Asie du Sud-est ont posé le pied aux Tonga puis ont investi les autres îles de Polynésie). On a alors appelé cette zone le triangle polynésien qui s’étalait d’Hawaï aux territoires néo-zélandais.

Dès le XVIème siècle, le secteur est repéré par Magellan. En 1765 l’explorateur britannique Wallis pose le pied sur ces terres et marque l’arrivée des Européens. L’archipel devient anglais. Ce qui n’empêche pas le navigateur français L.A. de Bougainville de débarquer et d’officialiser le territoire comme appartenant à son pays d’origine. Cinquante ans plus tard, des missionnaires anglais et des militaires de France débarquent marquant le début d’une rivalité importante. En 1880, le roi des Pomare qui régnait sur le territoire cède l’île à la France. Le territoire va connaître le conflit lors de la Première Guerre mondiale et Papeete sera bombardée et pillée. En 1954, l’île et ses dépendances deviennent un territoire d’Outre-mer. Le nom de Polynésie française fait alors son apparition.

Les principales villes

Même si Papeete est la commune la plus importante, d’autres cités peuvent être visitées. La destination est divisée, en effet, en 48 communes réparties dans les 5 subdivisions officielles. Sur l’ensemble du territoire, on trouve donc 5 districts.

Sur les Marquises, on pourra explorer Nuku-Hiva le chef-lieu, célèbre pour sa sublime baie de Taiohae. D’autres petites cités sont présentes dans cette division comme Fatu-Hiva ou Ua-Pou. Ces lieux sont paisibles et vous feront découvrir le quotidien des Polynésiens.

Le district de Tuamotu-Gambier abrite plus de villes (17). Parmi celles-ci, on pourra découvrir Gambier d’où vous pourrez rejoindre de nombreux atolls isolés, Manihi et son superbe lagon ou encore Anaa avec ses superbes églises témoins de la christianisation du lieu.

C’est dans l’archipel de la Société que se trouvent les communes les plus réputées et les plus importantes de Polynésie : Papeete, Moorea, ou Teva I Uta avec son fastueux jardin public, connu à travers l’archipel comme un lieu de toute beauté et d’un calme absolu.

Autre subdivision, les Îles sous le Vent accueillent les visiteurs à Bora-Bora (et son lagon exceptionnel, ses plages de rêve et ses randonnées agréables au cœur d’une nature fabuleuse). On trouve aussi Vaieva ou Tumaraa d’où vous pourrez découvrir les célèbres motus polynésiens.

Dernier district, les Îles Australes abritent plusieurs villes dont Raivavae, Rurutu et sa baie de toute beauté ou encore Tubai où vous pourrez explorer le musée des mutinés de la Bounty, vous détendre sur les plages désertes ou encore assister à une cérémonie religieuse dans un marae.

Quelle est la plus belle île de Polynésie française ?

Impossible de déterminer quelle île est la plus belle dans cet archipel incroyable. Cela va dépendre de vos goûts. Si vous souhaitez vous immerger dans la culture et le quotidien des Polynésiens, rendez-vous à Moorea. Si vous êtes sur place entre juillet et octobre, vous pourrez alors nager avec les baleines à bosse.

Vous cherchez à en savoir plus sur la culture polynésienne ? Huahine est faite pour vous. Vous pourrez y observer les monolithes de pierre près du lac Fauna Nui.

Vous souhaitez découvrir une île authentique ? Maupiti est faite pour vous. Ici, vous pourrez vous sentir seul au monde. C’est aussi ici que vous pourrez grimper sur les flancs du mont Teurafaatiu d’où la vue est exceptionnelle. La nature est aussi très présente à Papeete. Vous pourrez y explorer des vallées rares, de jolies petites sources cachées au cœur de forêts luxuriantes et enchanteresses ou vous rendre sur des plages de sable noir.

Combien d'îles sont présentes ?

L’archipel comprend 117 îles dispersées sur plus de 2500 000 km² et d’innombrables atolls déserts ou habités. L’archipel est le lieu d’habitation de plus de 290350 habitants. L’évolution démographique est importante sur place mais on constate depuis quelques années un net ralentissement. L’ensemble de la population (près de 80%) a des ascendants ma’ohi. Plus des deux tiers de la population globale habite dans les Îles du Vent. On peut noter que la population augmente plus en dehors des villes. La zone urbaine de Faa’a, par exemple voit une croissance réduite de 0,66% alors que Teva I Uta connaît un phénomène inverse (+9% au dernier recensement de la population).

L’archipel connaît également un fort déficit migratoire. Les jeunes (environ 1000 par an) quittent le pays et ne sont pas remplacés par de nouveaux arrivants. L’âge médian des hommes et femmes (très peu de différences) est en moyenne de 32,5 ans. Mais l’espérance de vie progresse et gagne un an tous les ans. Le quart de la population est catholique mais garde les influences ma’ohi. Ce syncrétisme est typique des populations polynésiennes. Rappelons encore que la langue officielle du territoire est la langue française même si le tahitien est enseigné à l’école et donc pratiqué par plus de la moitié des habitants.


Autres informations sur la Polynésie

Haut